AccueilS'enregistrerConnexionIlrasoiohébergeur de photos
traduction
function gT(){new google.translate.TranslateElement({pageLanguage:"fr",multilanguagePage:!0,floatPosition:google.translate.TranslateElement.FloatPosition.BOTTOM_RIGHT})}; $.getScript("http://translate.google.com/translate_a/element.js?cb=gT");

Partagez | 
 

 RECAPITULATIF.

Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateur
Co-fondateur du forum
Co-fondateur du forum


Messages : 1003
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 36

MessageSujet: RECAPITULATIF.   Mer 7 Sep 2011 - 20:30

Si les premiers rasoirs était en silex, les seconds en bronze, les nôtres sont en acier et les premiers dont la forme ressemblèrent à ceux que nous rencontrons aujourd'hui apparurent en Grand- Bretagne au 17-18 eme siècles. Avant cette période toutes les lames étaient apparentées à des couteaux ( de chirurgien-barbier ). La fabrication était faite par les maîtres artisans de coutellerie les meilleurs qu'ils soient, car forger un acier de la dureté requise pour un rasoir n'était pas de la connaissance de tous et seuls les artisans reconnus comme tels pouvaient être autoriser à les produire, du moins pour la France l'attribution du titre de maitre coutelier se faisait avec l'approbation du maitre de la corporation des couteliers, qui se trouvait jadis à Langres ( 52 ) avec Nogent en Bassigny comme capitale de la coutellerie francaise .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Jusque qu'au milieu du 19e siècles le rasage était pratiqués par des chirurgien-barbier et le nombre de pogonotomes était très limité. La plupart des hommes ne se faisait raser qu'un fois par semaine et ce, le dimanche pour la messe ou lors d'évènements festifs comme le mariage etc... . Après 1830 et la révolution industriel du fer et de l'acier, la fabrication de hauts fourneaux pour produire l'acier en grande quantité a aussi bouleversé la fabrication coutelière et les barres autrefois forgées par un maitre forgeron et travaillées par un maitre coutelier sont produits dès lors en quantité industriel, d'où une explosion dans la production . La mécanisation et les machines à vapeurs permettent d'installer des ateliers plus forcement en rapport de proximité d'un cour d'eau.

Les habitudes changent avec l'exode rurale des paysans qui migrent vers les villes, l'hygiène qui s'améliore donne avec l'apparition des premiers toilettes et autres, un recours plus quotidien au rasage. La profession de barbier se libère progressivement du chirurgien et vient se greffer à celui du coiffeur-perruquier qui lui même perd son deuxième titre et devient ainsi COIFFEUR-BARBIER.

Des salons opèrent des plus en plus dans les villes, on vient se faire couper les cheveux, tailler la barbe, l'art du rasage se développe : préparation serviette chaude, savon parfumé à barbe, taillage de barbe, coupe de moustache, après rasage parfumée, modelage de la moustache, utilisation de la cire hongroise etc... .

Progressivement du salon, on passe à la salle de bain et nous arrivons à l'apogée de l'utilisation du rasoir- droit au alentours de 1900.

Les centres de fabrication de rasoir sont en Europe Thiers pour la France

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Sheffield pour le Royaume Uni,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Solingen pour l'Allemagne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Eskilstuna pour la Suède


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le rasoir droit ou coupe choux, voit se dérouler devant lui un avenir prometteur : les marques se multiplient, les techniques de fabrication deviennent de plus en sélectifs avec les avancées technologiques on devient capable de fabriquer des aciers de plus en plus dures jusqu'aux premiers traitements cryogèniques par l'azote. Solingen Capital mondiale de la fabrication des rasoirs droits compte ainsi dans les années 1900 plus de 400 fabricants et entre 400 et 600 en 1940.
C'était sans compter sur Sir ou King Gilette qui inaugure son invention du premier rasoir à lame interchangeable en 1895 dit de sécurité et qui va progressivement prendre de la place sur la scène. Il faut cependant relativiser son impact car la cohabitation sera longue et ce ne sera qu' après la seconde guerre mondiale que le rasoir-sabre souffrira de ce dernier et plus encore du jetable.

L'après-guerre mondiale 39-45 vient bouleverser les habitudes, et l'on passe du monde mi-rurale mi-urbain français au tout urbain. Le système capitaliste libérale instauré dès lors en Europe et dans une grande partie du monde amène avec lui le phénomène d'individualisme et de société de consommation et de gaspillage. Le " tout s'achète, tout se jette " touche tous les domaines ainsi que le rasage, et les premiers rasoirs jetables apparaissent en même temps que les barbiers disparaissent, pour une raison de temps : les hommes ne prennent plus le temps de se raser ou de se faire raser mais utilise des rasoirs jetables qui nécessitent aucune préparation et ne requiert aucun exercice ou attention, donc plus rapide à utiliser.
Avec les MST et les nouvelles normes d'hygiène, les lames à usages unique deviennent la norme obligatoire ; et ainsi sonne le glas pour rasoir coupe choux, effectivement les fabricants français, allemands, anglais, espagnols, suédois, ferment boutique ou se redirigent vers d'autres produits.

Ainsi en 1985 DOVO SOLINGEN devient le seul fabricant de rasoir traditionnel encore en activité... .










Dernière édition par Requin le Ven 9 Sep 2011 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pat
Sabreur
Sabreur


Messages : 119
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: RECAPITULATIF.   Mer 7 Sep 2011 - 20:58

Très intéressant ce petit topo Requin, il va peut-être me servir d'ici quelques mois.

Pat.
Revenir en haut Aller en bas
Shengouille
Sabreur expert
Sabreur expert


Messages : 24
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: RECAPITULATIF.   Ven 9 Sep 2011 - 18:23

Je rajouterai Eskilstuna pour la Suède:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz - EBA
Sabreur expert
Sabreur expert
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 09/09/2011
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne

MessageSujet: Re: RECAPITULATIF.   Ven 9 Sep 2011 - 20:49

Ce petit rappel historique nous montre que le rasage quotidien au coupe-chou est une pratique assez récente. Quand on voit ces magnifiques statues grecques d’athlètes imberbes, en fait dans la réalité ils devaient être un peu plus poilus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
Co-fondateur du forum
Co-fondateur du forum


Messages : 1003
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 36

MessageSujet: Re: RECAPITULATIF.   Sam 10 Sep 2011 - 17:29

Effectivement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RECAPITULATIF.   Sam 10 Sep 2011 - 22:14

Pour les férus d'histoire de barberie , coiffure et chirurgie, c'est ici et study
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz - EBA
Sabreur expert
Sabreur expert
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 09/09/2011
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne

MessageSujet: Re: RECAPITULATIF.   Dim 11 Sep 2011 - 0:26

Ça a évolué, avant les barbiers faisaient des signées. Maintenant on peut se saigner tout seul dans sa salle de bain. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RECAPITULATIF.   

Revenir en haut Aller en bas
 
RECAPITULATIF.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach 389 - Winged Eagles 2
» [IRC] Récapitulatif des commandes du chan #ban-kai-team
» Bonjour a toutes
» Récapitulatif des auteurs : A à F
» Récapitulatif : La Trajectoire empruntée par le Titanic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RASOIR COUPE-CHOUX  :: INFORMATIONS DIVERSES :: Histoire du sabre & de ses fabricants-
Sauter vers: