AccueilS'enregistrerConnexionIlrasoio
traduction
function gT(){new google.translate.TranslateElement({pageLanguage:"fr",multilanguagePage:!0,floatPosition:google.translate.TranslateElement.FloatPosition.BOTTOM_RIGHT})}; $.getScript("http://translate.google.com/translate_a/element.js?cb=gT");

Partagez | 
 

 DOVO le 12 Avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requin
Co-fondateur du forum
Co-fondateur du forum
avatar

Messages : 996
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 35

MessageSujet: DOVO le 12 Avril   Ven 13 Avr 2012 - 22:07

Me revoilà de retour !

Alors pas de photo malheureusement ( secret défense !), mais juste un rapport :

DOVO SOLINGEN EST UNE ENTREPRISE REMARQUABLE ET SON ACCUEIL CHALEUREUX ![i][u]

Départ de Nancy à 2.30
Arrivée à Solingen à 6.40

Petite colation dans le centre historique de Solingen, à 6H50 dans un patisserie-salon de Thé, une dame me sert et me demande " Sind Sie Polonien" " ( Etes vous Polonais ?) -Nein Ich bin Fransozen ( Je suis français )
Pourquoi vous êtes Polonaise à tout les coups ? et effectivement oui, elle cherchait un compatriote en moi, car j'avais les cheveux foncés et ça aurait pu être le cas... !
Dans la ville des SDF sont amassés en groupe et sifflent quelques bières... et oui la Rhur est aussi touchée par la CRISE ! Ce qui est étonnant c'est qu'ils ne sont pas un ou 2 mais que leur nombre semblent assez important et que même dans cet état là ils semblent être organisés ...!

7H40 je vais chez J.A Henkells et demande pour visiter les lieux, NEGATIF !
8H00 passage à l'office du tourisme pour savoir si il y a encore des vieux fabricants ou des livres qui proposent un historiques des fabricants de rasoir d'époque: il faut aller aux archives de la ville, mais là rien car la ville à été bombardé par les alliés en 44

8H20 : Passage chez Wusthof, et visites interdites !

8H40 : arrivée chez Dovo à Solingen-Wald et accueil très chaleureux par Mme Anne Rothstein et Mr Jens Zeitvogel.
Je regarde le petit musée avec tous les articles : pinces, set de manucure, ciseaux, tondeuses, et bien-sûr rasoirs ! Mme Rothstein me présente le DOVO mammout, manche taillé dans des défenses de ces bêtes. Une pièce massive historiqe de 20.000 ans !



Elle me montre les différents articles ( ciseaux) etc, on discutent des rasoirs en générale. Des recherches que j'ai effectués sans succès. Je leurs sort un ERN avec la boite d'origine où on peut voir l'usine :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/url

et effectivement ce fabricant se situait à 300 mètres de là, mais l'usine n'était pas celle de la photo ! car d'après Mr Zeitvogel, ils exagéraient tous leur publicités pour se rendre plus imposant et plus crédibles auprès de leurs clients. L'usine devait faire 1/4 de celle de la photo pareil pour Hospital et Cie qui faisaient des photos sur leur emballage où on pouvait penser qu'elle faisaient la taille d'Arcelor à Florange ! alors que c'était en fait de petites structures !

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=534&u=12095022][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour les autres fabricants aujourd'hui pas de quoi rire on compte la fabrication par étape et effectivement là ou DOVO fabrique un rasoir en 120 étapes, PUMA ou Giesen moitié moins.

Commence la visite de la fabrique qui est sur 2 étages plus RDC :

Les rasoirs sont estampés à l'extérieur par une autre fabrique spécialisée à Solingen dans la presse ( Matrice ) et l'acier provient d'une aciérie de Solingen spécialisée qui fournie ces barres à la fabrique d'esptampage.

La trempe :
On commence par la trempe des rasoirs à 1080 degrès pour les carbones et 800-900 pour les inox, les acier sont refroidis dans de l'huile puis dans de l'eau, on fait un recuit pour altérer un peu leur cassant et on les passe à l'évidage.

L'évidage :

Là 2 machines ( et deux bonhommes )pour évider les lames, avec toujours un oeil expert, car cette opération est délicate. Il y 'avait ce jour une nouvelle recrue formé par un ouvrier à la retraite ( 70 ans le monsieur ! ) mais qui vient donner un coup de main chez DOVO ( 4 heures par jours ). Il faut à chaque fois vérifier la flexibilité du tranchant, c'est un travail très exigent !

Le poilissage :

La 3 bant de travail avec 3 personnes, on polit en premier l'entablure puis les autres partie de la lame, on procède par tranche de 120 lames et on passe au bant suivant. Les ouvriers changent de poste pour éviter la routine et l'erreur du à une répétition des mêmes gestes qui pourrait provoquer une perte de réflexe.

La gravure au 1 er etage, 5 personnes y travaillent dont la plupart, des femmes
:

On prépare les lames en les enduisant avec une lotion spéciale, puis on les met dans une machine qui imprime la gravure que l'on désire. Cette opération est très contôlée ( comme toutes les autres d'ailleurs ) si la gravure est decentré ou imparfaite, POUBELLE ! pale

L'affûtage :

2 meules et deux postes d'affutage manuel pour la finition à la coticule belge.
On enlève le surplus de matière à la meule ( il y en a 2 de grain différent ) puis on passe à la finition sur les bant de pierre à aiguiser. Ici ceux sont que des femmes qui s'en occupent, car je pense des petites mains seront plus agiles à créer un résultat parfait !
Finition cuir ( pas vu ), car certaines personnes étaient encore en congé !

Enballage et conditionnement :

Les rasoirs sont lavés puis contrôlés, la moindre anomalie et POUBELLE !
Ils sont huilés et emballés puis stockés dans une chambre forte queen

Toutes les opérations sont manuelles pour ceux qui doutent de l'artisanat chez DOVO, il y a encore de vieilles machines des années 40 qui fonctionnent ! La fabrication est très spécialisée, par rapport aux fabriques de coutellerie rien à voir :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les ouvriers contrôlent les rasoirs, ciseaux etc à chaque étape et c'est par une vérification permanente que l'on passe l'outil à des degrès supérieur de fabrication.

Discussion avec Mr Zeitvogel qui tourne autour du devenir du rasoir-droit et la même conclusion que chez Thiers Issard : Le rasage traditionnel revient à la mode, mais on ne sait pas si ca va durer 5 ou 10 ans.
Il y a quelques années de ça DOVO était le dernier fabricant sérieux de rasoir-droit aujourd'hui les choses ont un peu changés mais ne redeviendont pas le 1920 que l'on connait.
J'ai reçu un magnifique cadeau de Mr Zeitvogel et Mme Rothstein suite au fait que je leur ai exposé une partie de ma collection et exposé la passion qui m'habitait sur le rasoir droit :

Un rasoir DOVO 6/8 poli miroir semi-évidé " FROZEN STEEL " des années 50. Une pièce magnifique avec encore sa petite étiquette que je mettrai en photo bientot !

Un immense merci à DOVO SOLINGEN à Mr Zeitvogel et Mme Rothstein pour leur accueil et leur sympathie !

Mes conclusion :

On ne peut pas se lancer dans des production plus étendues car :
-perte de savoir faire et il n y a plus d ouvrier qualifié ou motivés pour ce genre de fabrication
-incertitude du marché : le rasoir se vent bien aujourd'hui mais toutes productions glissant en Chine, il se peut que les Chinois produisent des rasoirs en grande quantités en fassent baisser le prix et essoufler le marché : du coup le rasoir perdrait de son prestige et la fièvre redescendrait d'un seul coup !

Le problème du client :

Comme je le vois à travers les discussions le client veut:

-un produit pas cher mais de qualité
-authentique mais pas cher
-pas cher et parfait
-fonctionnel , irreprochable et toujours pas cher

Alors une solution : LA CHINE, LE PAKISTAN

Le rasoir-droit produit chez DOVO SOLINGEN est un produit de qualité, un outil artisanal. Malgrès tous les soins donnés par le personnel quelques erreur ne sont pas impossibles et certains défaut ne peuvent être imputer au fabricant : chez DOVO comme chez TI les plus gros problèmes rencontrés par les client sont:
Le rivetage
l'affutage

Le jeu sur les rivets intervient souvent pendant le transport, aux source de chaleur qui font dilater l'acier, le manche etc... rare une erreur de l'ouvrier.
L'affutage est controlé par DOVO Solingen, chaque rasoir produit une coupe testée et est apte à assurer un rasage. Cependant le tranchant peut être amélioré par son utilisateur en le repassant sur le cuir.

IMPORTAN : le problème est peut-être d'un ordre différent. Dans le temps aucun rasoir n'était vendu SHAVE READY comme nous l'entendons aujourd'hui, c'était à son acquéreur de le préparer pour lui donner son dernier fil ! Le rasoir droit était destiné au professionnel ( coiffeurs barbiers ) il à été vulgarisé depuis 1850 jusque 1970. Et tous les hommes ne savaient pas s'en servir, pas l'affuter, beaucoup se rendant chez le barbier une fois par semaine, le dimanche pour se faire tailler et coupe la barbe.
Tout citoyen LANDA n'est pas forcément fait pour se raser avec un coupe-choux car cela demande :
-de la patience
-du savoir
-de la dextérité
-de l'humilité dans sa quête de recherche
-et une certaine intelligence dans l'affutage comme dans le maniement ( cela n'a rien à voir avec son QI, des intellos très savant mais pas manuels échouront bien plus souvent que des gens de la classe ouvrier très habiles de leurs mains ).






Revenir en haut Aller en bas
http://www.rasoir-sabre.com
Johweb
Sabreur expert
Sabreur expert
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Sam 14 Avr 2012 - 9:11

Merci pour ce retour complet Requin Exclamation
Juste un petit truc : je pense que tu as inversé les températures de trempe. Je pencherai plutôt sur 8/900 pour les carbones, et 1080 pour les inox ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Sam 14 Avr 2012 - 10:19

Merci beaucoup pour ce retour fort complet. Apparemment la fabrication n’est pas plus industrialisée qu’ailleurs contrairement à ce que j’ai pu lire en son temps dans certains avis autorisés. Si j’ai bien compris l’estampage est sous-traité ; j'en conclus donc que le festonnage des dos de certains modèles est fait par cette boite de sous-traitance. Je serais curieux de connaître le nombre d’entreprises européennes qui estampent des lames. Ce que je trouve inquiétant dans ce que tu nous rapportes c’est que l’on ait recours à un homme de70 ans pour assurer la formation à moins que ce ne soit fait par souci d’économie ? En tout cas, bravo Requin. cheers
Revenir en haut Aller en bas
McKay
Sabreur
Sabreur
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Sam 14 Avr 2012 - 11:58

Merci Requin pour ce bon compte-rendu! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Co-fondateur du forum
Co-fondateur du forum
avatar

Messages : 996
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Sam 14 Avr 2012 - 19:49

Contrairement à TI ici le festonnage est réalisé par les ouvriers eux-même et non par la forme de la matrice à l'estampage, j'en fut très étonné ! Je m'attendais à moins de main d'oeuvre et plus d'automates. Mais au contraire c'est beaucoup de petites mains qui travaillent tout cela.
Le travail est très bien partagé en étape c'est ce qui donne l'impression d'une fabrication " industrielle " mais en faite on est encore arrêté en 1870 ... ce n'est plus un maitre coutelier qui forge et qui fait un rasoir de A à Z mais une " industrie " qui fournit les matières premières à une entreprise qui frappe les rasoirs et enfin le fabricant qui trempe, poli, ajuste et aiguise ses lames.

Ce processus ou méthode de travail provient de l'Angleterre " Sharing job " ( merci à Mr Zeitvogel pour l'info ) et s'est répendu dans le bassin Thiernois comme à Solingen durant le 19 e siecle :

Les manches sont fabriqués par un tel, les rivets par un autres, les barres par celui-ci, le polissage par celui-là etc... .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rasoir-sabre.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Sam 14 Avr 2012 - 21:29

Cela semble correspondre aux"rangs" de la coutellerie thiernoise mais exécutés non pas à domicile mais dans l'entreprise même, un peu comme à Sheffield du temps de sa" splendeur coutelière"
Revenir en haut Aller en bas
nca000
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 4126
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 38
Localisation : Rodez

MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Dim 15 Avr 2012 - 15:18

cheers Merci pour cet excellent compte-rendu! très complet! Very Happy

C'est vrai que l'on a l'habitude de considéré DOVO comme la "grosse machine" des fabricants de rasoir droits, du coup on s'imagine une fabrique très industrielle, avec beaucoup de monde...
Ce n'est effectivement pas le cas, combien sont-ils? une vingtaine à peu près sur cette production d'après ce que tu nous décris ...

_________________
Rasage de ce matin: Pradier, crème Mühle

Mon Blog <--- Nouvelle adresse !!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://rasage-a-l-ancienne.fr/
Mihai
Maître sabreur
Maître sabreur


Messages : 177
Date d'inscription : 10/09/2011
Localisation : Carcassonne

MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Dim 15 Avr 2012 - 19:09

un grand Merci, Requin!
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Co-fondateur du forum
Co-fondateur du forum
avatar

Messages : 996
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Dim 15 Avr 2012 - 19:43

Ils sont entre 25 et 30 je pense et beaucoup de femmes, c'est une autre chose qui surprends quand on pense que ce sont des outils destinés ( sauf pince manucure et ciseaux ) à des hommes ! Mais il faut bien l'avouer de petites mains exécutent plus rapidement un travail comme celui de l'emballage, de l'affutage etc... .

Les ouvriers ne chôment pas une seconde, ils sont très concentrés dans leur travail et ça c'est " une qualité allemande ". En même temps c'est vrai qu'il fait moche dehors et mieux vaut bosser ça passe plus le temps ! lol!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.rasoir-sabre.com
Requin
Co-fondateur du forum
Co-fondateur du forum
avatar

Messages : 996
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   Mar 24 Avr 2012 - 13:32

Comme promis les photos du cadeau remis par Mme Rothstein et Mr Zeitvogel suite à ma journée ( inoubliable ! ) chez DOVO SOLINGEN :



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une pièce de maitre, le rasoir est SHAVE READY à l'oeil, il est de fabrication après guerre et restait dans le coffre de DOVO queen
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rasoir-sabre.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DOVO le 12 Avril   

Revenir en haut Aller en bas
 
DOVO le 12 Avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DOVO le 12 Avril
» [Topic Unique] Lyon 6, 7, 8, 9 & 10 Avril 2011
» [Musical] Hairspray à Paris en avril 2011
» Convention Tim Burton (23 au 25 avril 2011)
» [Topic Unique] Rennes 14, 15, 16 & 17 avril 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RASOIR COUPE-CHOUX  :: GENERALITES :: Le Club-house-
Sauter vers: